Support 911Blogger


Read "LBA Analyses Poliiques number octobre, novembre et décembre 2009 7.5€, pages 48 to 55"

John MITCHELL
Herblay FRANCE

Bonjour ,
just come out the French magazine of analsyis and investigation "LBA Analyses Poliiques number octobre, novembre et décembre 2009 7.5€, 96 pages" has done a daring case on the 9/11 attacks. Never yet seen in France !
http://www.presse-fr.com/20087926/succes-du-magazine-lba/

Below i(°1) s a quick extraction ( pages 48 to 55) . I am off the internet for a week and will put the rest when I come back on. With the texte you can translate it into other languages.

For those that can I suggest that you buy a copy of this magazine as it has some other very interesting analysis

°1 _ _ _ _ _

George BUSH aurait été à son insu compromis dans les attentats du 9/77, par un scénario à double détente !
Les attentats du 11 septembre 2001 ont été élaborés à partir d'un scénario à double détente basé sur le fractionnement des degrés d'impücation.
Au bout du compte, L'nsemble du montage de l'opération du 9/11 a été prénté et compris comme un scénario unique !
C'est là l'erreur ! Il y a eu un deuxième scénario !

Syrnbole de la supériorité des démocraties occidentales et de la grande aristocratie capitaliste américaine, George BUSH n'a pas le profil à avoir monté une
opération l'impliquant dans la mort volontaire de près de 3000 de ses compatriotes ! Mais il a tout à fait le profil à s'être fait piéger ! Et, comme membre d'une confrérie comme Skull and Bones, il est tenu à l'omerta

Le 7 décembre 1941, l'attaque japonaise sur Pearl Harbor fut déterminante pour engager les États-unis dans la guerre. Le Congrès votera sans sourciller les budgets.
Et I'opinion publique se ralliera à une entrée en guerre des États-unis ! À partir de ce raisonnement, une nouvelle attaque par un groupe d'avions sur le sol américain pousserait naturellement le Congrès à voter les budgets et entraînerait I'opinion publique à accepter, après le Vietnam, une nouvelle guerre. Cette logique justifie que ceux qui ont commis
ces attentats, que ce soit Ben Laden ou pas Ben Laden, avaient la volonté de pousser l'Amérique à entrer en guerre. Or, tout laisse à pense! qu'il y a derrière tout cela une combine ayant pour motivation de justifier le vote de budgets gigantesques dans une période où les finances de l'État et de l'économie américaine ne le permettaient surtout pas ! Un nouveau Pearl Harbor, était indispensable pour convaincre le Congrès à lâcher de I'argent et beaucoup d'argent ! L'attaque a eu lieu en plus sur le sol américain et devant
les caméras de télévision !

LE PREMIER SCÉNARIO
Une partie de la classe dirigeante américaine avait besoin, pour relancer leurs affaires, d'une économie de guerre. Prévenu par leurs services d'espionnages
d'actes terroristes islamistes sur le sol américain, à partir de détournements d'avions, tout un monde aurait encouragé George Bush à laisser se dérouler les détournements d'avions. C'est le premier scénario. II est simple ! Le but était de prendre des islamistes la main dans le sac, pour forcer le Congrès à voter les budgets et pour convaincre l'opinion publique ! En frappant assez haut les tours et avant l'ouverture des bureaux ! II ne devait pas y avoir de morts ! Et la frappe sur le Pentagone visait une zone qui était en
travaux. II devait, dans ces plans-là, ne pas y avoir non plus de morts.

LE PREMIER SCÉNARIO
Une partie de la classe dirigeante américaine avait besoin, pour relancer leurs affaires, d'une économie de guerre. Prévenu par leurs services d'espionnages
d'actes terroristes islamistes sur le sol américain, à partir de détournements d'avions, tout un monde aurait encouragé George Bush à laisser se dérouler les détournements d'avions. C'est le premier scénario. II est simple ! Le but était de prendre des islamistes la main dans le sac, pour forcer le Congrès à voter les budgets et pour convaincre l'opinion publique ! En frappant assez haut les tours et avant l'ouverture des bureaux ! II ne devait pas y avoir de morts ! Et la frappe sur le Pentagone visait une zone qui était en
travaux. II devait, dans ces plans-là, ne pas y avoir non plus de morts.

LE DEUXIEME SCENARIO
Mais des gens absolument sans scrupules, au courant de la combine, auraient compliqué ce scénario, par un deuxième scénario avec l'effondrement des deux tours du World Trade Center ! Le chef de la plus grande puissance militaire du monde, qui a laissé se dérouler les détournements d'avions, s'est ainsi retrouvé impliqué dans un scénario à double détente ! Et dans ce deuxième scénario, que n'avaient pas prévu les auteurs du premier, il y a près de 3000 morts.

LE MATIN DU 11-SEPTEMBRE, AVANT QUE LES AVIONS NE DECOLLENTB, EAUCOUP DE MONDE ÉTAIT SUR LE PIED DE GUERRE

Le matin du 9/11 les services militaires américains avaient programmé plusieurs exercices comprenant le détournement d'avions de ligne. Ce jour-là, des exercices sous le contrôle de l'US Air Force, du NORAD, de la CIA, du NRO, de la FAA et de la FEMA avaient lieu. Ces exercices militaires qui sont classiques et périodiques dans l'armée consistaient à envoyer l'ensemble de la défense aérienne dans une mission de défense sur le Canada et 1'Alaska ! À gérer une situation de crise liée à des détournements
d'avions de ligne par des pirates de l'air. À brouiller les signaux radars dans la détection de la trajectoire d'avions. À gérer également un dysfonctionnement de pilotage automatique d'avion. Toutes les équipes qui faisaient partie de ces exercices ne connaissaient que leur exercice. Elles se trouvent donc impliquées comme complices dans l'assassinat de près de 3000 personnes. C'est ce qui les oblige à devoir se taire et à laisser la chaîne de commandement fournir les explications adéquates ! George Bush se trouvant obligé de classifier les rapports fournis par la hiérarchie militaire américaine comme secret défense.